Rami Islamaj (Kosova): «On n’a pas pu jouer notre carte à fond»

Rami Islamaj (Kosova): «On n’a pas pu jouer notre carte à fond»
Toulet

Raison pour laquelle la dragée est difficile à avaler pour le comité du club qui se retrouvera donc en P1 à l’aube de la future saison. « Ce qui est dommageable, c’est que nous étions dans une spirale relativement positive et que nous parvenions à faire notre retard petit à petit sur PAC Buzet et le Pays Vert », regrettait le président, Rami Islamaj.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct