Carnaval d’Alost: «Pas à un ministre étranger de décider»

Carnaval d’Alost: «Pas à un ministre étranger de décider»
Twitter

« Il ne semble pas comprendre les fondements d’une société libre », réagit-il. « Ce n’est pas à un ministre étranger de décider de ce qui devrait être autorisé ou non à Alost », déclare M. D’Haese. « Je déciderai de cela moi-même. »

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct