Un curé liégeois ruiné par son gigolo: Ricardo était accro au jeu

Peur du chantage.
Peur du chantage. - 123RF

Le curé, un sexagénaire très actif, épluchait les petites annonces « Rencontres-Sexe » d’un toutes-boîtes. C’est ainsi qu’il était tombé sur l’annonce d’un certain Ricardo, présenté comme un « jeune Brésilien » qui proposait des massages « et plus si affinités ».

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct